Le Conservatoire de musique de Shanghai accueille Luya en tant qu’élève

Les chanteurs virtuels sont considérés comme étant des artistes à part entière en Asie. Certains s’inscrivent même dans des écoles de musique pour se perfectionner. Cette année, le Conservatoire de musique de Shanghai accueille Luya en tant qu’élève.

Luya est une chanteuse virtuelle qui a été créée par les studios de l’entreprise chinoise iFlytek, spécialisée dans l’intelligence artificielle. Elle fait partie de ces artistes 2.0 qui ont beaucoup de succès en Asie, en particulier en Chine et au Japon.

Même si elle n’est, en réalité, qu’un enchevêtrement d'algorithmes et de lignes de code, Luya s’est inscrite au Conservatoire de musique de Shanghai où elle compte parfaire son art. N’étant qu’au début de sa carrière, cette formation professionnelle lui permettra de mieux travailler dans l'industrie musicale selon iFlytek.

C’est au sein du département d’ingénierie musicale du conservatoire de musique de Shanghai que la chanteuse virtuelle suivra un cursus qui a pour but de l’aider à composer des chansons plus agréables et explorer de nouvelles possibilités dans le domaine de la musique.

Partager