Les stars virtuelles à l’assaut de l’industrie de la musique © Photography Courtesy of Sony Music

Déjà très connues en Asie, les idoles virtuelles se lancent à l’assaut du reste du monde. Apoki, l’une d’entre elles, est désormais sous le label de Sony Music.

C’est en Chine et au Japon plus précisément que les pop stars virtuelles rencontrent un grand succès. Elles sont suivies par une grande communauté de fans et Apoki compte même plus de 3,7 millions followers sur TikTok et 291 000 abonnés sur YouTube.

L’artiste est le produit des studios d’AFUN INTERACTIVE, une start-up sud-coréenne spécialisée dans la production de contenus 3D en temps réel. Elle fait ses débuts en 2019 en reprenant des morceaux d’artistes (Kehlani, Blackpink et BOA) et sort son premier single « GET IT OUT » en 2021. La carrière d’Apoki continue de se développer avec un récent partenariat avec Sony Music Solutions au Japon.

Le secteur du divertissement pourrait bien trouver une nouvelle tendance dans ces pop stars numériques. L’intelligence artificielle a d’ailleurs donné naissance à plusieurs projets musicaux à l’instar du DJ Kàra Màr, entièrement virtuel, qui a sorti un album de huit titres générés par l’IA. Les morceaux de FN Meka sont, eux aussi, composés entièrement à l'aide d'algorithmes.

Même s’ils ne remplaceront pas les artistes humains, le développement de ces pop stars entièrement numériques a le soutien de certaines maisons de disque comme Universal Music.

Partager